Engagé engageant

by Olivier Rech

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €9 EUR  or more

     

1.
2.
3.
Aux colleurs d'étiquettes Aux rangeurs dans des cases Qui nous servent l'assiette sans mêm' fair' table rase Je veux dire que je chante Mes passions et ma vie Et tant mieux si j'enchante Mon public, mes amis Pourquoi faut-il toujours Archiver, répartir Par le texte ou l'humour L'émotion ou la voix A chacun de choisir Je pense avoir le droit D'emmener mes amours Ou bon me semblera Engagé, engageant C'est un peu mon crédo Arrangeur de mes chants Et maître de mes mots Je balade mon style Entre amour et révolte Sérénade subtile De message et de notes Engagé dans mes actes N'engageant que mes rêves Je ne fais pas d'entracte Non pas même de trêve Je poursuis mon combat Pour un homm' plus humain Sûr qu’un autre débat Est possible demain Vouloir le premier rôle Dans le film de ma vie Reprendre le contrôle Des non-choix, des non-dits Militer tendrement Pour l'environnement Engagé, engageant C'est un peu mon crédo Arrangeur de mes chants Et maître de mes mots Je balade mon style Entre amour et révolte Sérénade subtile De message et de notes Bis.
4.
Revenir aux jours Des premières rencontres Se parler d'amour Sans gêne, sans honte Retrouver l'amante L'homme aux idées folles Attraper au vol Les étoiles filantes Se redécouvrir Dans un corps à corps De charme et de rire Amoureux encore Tout recommencer Ne pas faire semblant Mettre le passé Dans une boite en fer blanc Je marche à côté de toi Rien ne peut nous arriver Juste s'effleurer les doigts Et se mettre à rêver Je marche à côté de toi Nous marchons longtemps ainsi Peut-être la prochaine fois Nous parlerons de nos vies Que les étés reviennent Dans nos jardins d'hiver Et que l'on redevienne Ces enfants de la mer Toi, qui danses comme elle Moi, qui chante sa vie Que ses vagues déferlent Au soleil qui nous lie Oh le temps nous tient Le temps nous promène Là sur le chemin Des êtres qui s'aiment Malgré les blessures Et tous ces obstacles Les mauvais's augures De certains oracles L'amour est là ! Je marche à côté de toi Rien ne peut nous arriver Juste s'effleurer les doigts Et se mettre à rêver Je marche à côté de toi Nous marchons longtemps ainsi Peut-être la prochaine fois Nous parlerons de nos vies.
5.
L'argent 03:07
Autour d’une table D’une machine, d’un bureau Bien responsables De nos actes, de nos maux Nous travaillons Pour un monde qui s’étire Nous échangeons Quelques phrases, quelques rires Mais qu’en serait-il Sans salaire à la clef Sans argent facile Ou si dur à gagner Nous oserions à peine Nous sentir, nous parler Méfiance est souveraine Des royaumes du blé Est-ce la seule force de rassemblement Que sont l’amour, la liberté, l’entraide Faudrait partager Le trop qu’on possède L’argent, l’argent, l’argent L’argent Le soleil brille Pour chacun d’entre nous La mer scintille De Bahia à Corfou Et dans le cœur Des enfants sans frontières La même couleur Et la même lumière Mais que l’on donne un prix A la mer, au soleil Sitôt l’argent a pris Le pas sur la merveille L’enfant n’a déjà plus Le même regard C’est surtout le début Des jeux de pouvoir Refrain Pour se nourrir Faut d’ l’argent Pour se vêtir Faut d’ l’argent Pour s’établir Faut d’ l’argent Pour réussir Faut d’ l’argent L’argent n’est pas mauvais A bien y réfléchir C’est l’usage qu’on en fait Qui peut faire souffrir Mettrons-nous de côté Le nerf de la guerre Pour enfin profiter Des bienfait de la Terre Refrain L’argent.
6.
Un soir de solitude errant côte sauvage Le cierge de Birvideaux happa mon attention Ce phare dernier signal planté comme un hommage A la ville d’Aïse en bais de Quiberon Revint en ma mémoire les contes d’autrefois Que racontait grand père le soir au coin du feu Du temps ou les familles se mettaient en émoi Religieusement écoutaient les mots de nos aïeux REFRAIN Gens de la baie empruntant le chemin Dans les fracas arrivants du lointain Prête l’oreille écoute le refrain Enfants d’Aïse qui pleurent leur destin Au temps ou Quiberon n’était encore qu’une ile Les habitants d’Aïse appelés Birvideaux Par l’allée de galets reliant les deux iles Rejoignaient la grande terre le temps des basses eaux Pour aller à la messe chapelle de Kermorvan Ou bien à Quiberon Prieuré Saint Clément Puis rentrait en chantant quand le soleil couchant S’unissait à la mer dans son ballet montant REFRAIN Puis peu à peu la mer mordit sur les galets Digéra la chaussée dans son ventre mouvant Année après année l’ile rétrécissait Pendant que la grande terre s’éloignait lentement Pour garder le contact construisirent des bateaux Mais les jours de tempête du monde restaient coupés Jusqu’à ce jour fatal qui l’enfoui sous les eaux Par une grosse vague dans une mer déchainée REFRAIN L’ile descendit en bloc avec les Birvideaux Qui comme de bons marins ne voulurent la quitter Et demeurent vivants au plus profond des eaux Serait-ce leur paradis l’accueil des naufragés A la Saint Colomban pendant le grand pardon Voit les enfants d’Aïse marcher en procession Pour jeter leurs manteaux au feu de Quiberon Et retrouver Aïse après l’absolution REFRAIN.
7.
Les clefs 03:31
Les clefs sont ma hantise Je passe mon temps à les chercher Est-ce l’univers qui concrétise Le fond de ma pensé Des clefs pour la maison Pour la voiture, pour le garage On ne manque pas de raison Pour en justifier l’usage A quand une belle armure Pour mieux se protéger On met bien des serrures A nos cœurs esseulés Un monde sans clefs Sans cadenas, sans verrous Sans désir de voler Où partout c’est chez nous-ous Un monde sans clefs Posé sur l’aile du respect Que seuls l’amour et le vrai Peuvent faire exister J’ai vu un homme sur un banc Il vit là, des sacs à ses pieds Je vois cet homme depuis longtemps Et des maisons aux volets fermés Plaise à Dieu qu’on vive ainsi Dans un total dénuement Mais plaise à Dieu qu’on chante aussi Notre mécontentement Y’a trop de portes fermées De systèmes verrouillés Je rêve de transparence Et de peuples qui danse Refrain Des clefs qu’on gardera Qu’en sera-t-il vraiment ? Clef de sol, clef de fa Clef d’ut de temps en temps Des clefs de mécanique Deux, trois clefs usb La clef des champs « magiques » A ne pas oublier Faut changer de repères Eveiller les consciences Offrons à notre Terre Une nouvelle espérance Refrain Un monde sans clefs Un monde sans clefs Un monde sans clefs.
8.
LE CHANT DES PETITES GENS Paroles Jean-François Hossein Pour joindre les deux bouts On a besoin de vous Mais vous qui vivez en haut Vous n’avez que des mots Pour toucher le haut avant tout Sans vous soucier de nous Voilà pourquoi on râle On ne veut pas d’un amiral Qui nous mène en bateau La galère, c’est bien beau Mais la misère sur terre C’est à vous de la défaire Refrain : Compagnons d’infortune Changeons nos habitudes Élisons un compagnon Sachant trouver l’unisson De nos voix sortant des rangs Dans ce chant des petits gens Joutez si vous voulez l’Élysée Mais ajoutez des conseillers Sachant écouter les gens Vous suppliant dans ce chant De ne plus noyer le poisson Qui dans vos filets voient le fond Nos voix vous ont hissé Pourquoi nous oublier Nous aussi, nous voulons monter Où bien redescendez Pour nous aider à construire Le bout du tunnel à l’avenir Refrain … … … Notre état est lamentable Voyez-vous ça de votre table Ovale ou trop carrée C’est regrettable chevalier Ta légion d’honneur Doit relier nos couleurs Refrain
9.
Il écrivait dans un cahier Ses impressions du quotidien Le temps semblait comme arrêté Pour cet ilot et son gardien Parti deux mois sur un rocher Ayant choisi de s'isoler Il tentait là de s'approcher De l'infini de l'eau salée Venu parfois vivre l'enfer Il a su nous faire partager Son amour des phares en mer Et sa passion d'homme engagé Tévennec Rock Un séjour extraordinaire Pour un naufragé volontaire Tévennec Rock Il s'endormait au chant du vent Trop souvent réveillé, la nuit Etait-ce donc le revenant Ou le vieux feu peuplé de bruits Il avait là pour compagnie Un ou deux phoques solitaires Un rouge-gorge très affaibli Qui bien soigné reprit les airs Après cent ans sans voir personnes Le caillou s'était distingué Par cette tempête bretonne Où nul n'aurait pu naviguer REFRAIN A chaque jour suffit sa peine Lui c’était l’inventaire des lieux Le four à pain et la citerne Les marches et la tour au milieu Il veut faire de tout ce phare Une résidence d’artiste Un spectacle grandiose et rare Un lieu magique pour humanistes Tévennec Rock Un séjour extraordinaire Pour un naufragé volontaire Tévennec Rock
10.
LE CŒUR ANIMAL Animaux, petits frères d’âmes La viande Ça n’pousse pas dans les arbres Ça ne tombe pas du ciel Faut bien qu’on les tue La poule que l’on barde Le chevreuil du menu Ou la dinde de Noël Et ces phoques dépecés Ces ours privés de banquise Ces requins dépiécés Tous ces crimes qu’on déguise Sous couvert de la science Des traditions sous silence Pourtant… Avoir le cœur animal Jouer avec un chien Chevaucher un cheval Côtoyer les dauphins Se blottir contre chat Prendre un veau par le coup Caresser un panda Danser avec les loups Animaux, petits frères d’âmes Dieu, le mal qu’on vous fait De nos massacres infâmes En dédain pour les autres espèces Nous qui nous croyons si parfaits Qu’est devenue notre belle sagesse L’horreur Est-ce l’animal féroce Dans sa fête sauvage Ou le rhinocéros Victime de braconnage La surpêche du thon Les fermes de visons Et ces peaux de panthères Ces rongeurs disséqués Ce compagnon d’hier Demain abandonné Pour départ en vacances Pour surplus de présence Pourtant… Avoir le cœur animal Migrer avec les rennes Ecouter les cigales Et le chant des baleines Prendre un singe par la main Monter à dos d’éléphant Recueillir un lapin L’offrir à son enfant Animaux, petits frères d’âmes Dieu, le mal qu’on vous fait De nos massacres infâmes En dédain pour les autres espèces Nous qui nous croyons si parfaits Qu’est devenue notre belle sagesse Animaux, petits frères d’âmes Nécessaires à nos vies Que ceux qui vous condamnent A n’être que chose ou nourriture Alors, vous remercient Au nom de l’Humaine Aventure.
11.
12.
Des toits brisés Des tôles arrachées Des rues barrées Des camions renversés Des bruits trop forts Partout dans le quartier Des parents morts Et un enfant blessé Ils sont tombés ! L’eau d’un torrent Soudain sorti du lit Des tas de gens Réveillés eux aussi Bien plus qu’un vent A soufflé cette nuit C’est tout un chant De complaintes et de cris Ils sont tombés ! Qu’avons nous compris de la Terre De ses envies Ses anciens glaciers, ses cratères D’aujourd’hui Pourquoi faut-il que des arbres Se sacrifient Pour raconter à l’homme tout l’amour De la vie Les arbres morts Les maisons dans la nuit Tous les efforts Des voisins, des amis Le cœur des hommes Tout à coup retrouvé Aux bois difformes Des régions sinistrées Ils sont tombés ! Planter un chêne Ou rebâtir un pont Du bois d’ Vincennes Au jardin des maisons Tout est à faire Tout est dans l’intention Brisons les chaînes De toute hésitation Ils sont tombés ! Qu’avons nous compris de la Terre De ses envies Ses anciens glaciers, ses cratères D’aujourd’hui Pourquoi faut-il que des arbres Se sacrifient Pour raconter à l’homme tout l’amour De la vie Je chante la Terre La Nature et la Vie Depuis les Pays Celtes En passant par Paris Ce qui était hier Pourrait être aujourd’hui Je chante les arbres Par amour pour la Vie.

credits

released August 1, 2017

license

all rights reserved

tags

about

Olivier Rech Vannes, France

J'ai l'âme celte et le cœur marin...
La Nature, l’écologie, la spiritualité et les valeurs humaines ont, avec la musique, les premières places dans ma vie.

contact / help

Contact Olivier Rech

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Olivier Rech, you may also like: